Je vous l’avais annoncé précédemment, c’est maintenant chose faite !
Une étude scientifique sur la prise en charge des acouphènes par le protocole spécifique de sophrologie vient de paraître (protocole développé et enseigné par Patricia Grevin).

Cette étude scientifique dirigée par Patricia Grévin a été publiée en avril 2020 dans les Annales Européennes ORL.
J’applique ce protocole dans l’accompagnement des personnes souffrant d’acouphènes.

Le titre de cette étude est « Evaluation de la prise en charge sophrologique des acouphènes subjectifs ». Rappelons qu’un acouphène subjectif (95% des cas) est la perception d’un bruit sans source sonore identifiable.

Cette étude a été réalisée sur une période de 15 mois par 17 sophrologues du pôle sophrologie et acouphènes ® dont je fais partie. Ainsi, 140 patients acouphéniques (sur un total de 216) âgés de 18 à 83 ans ont suivi ce protocole spécifique en entier (entre 6 à 8 séances) sur une période allant de 2 à 4 mois.

Aperçu de résultats :

  • Une baisse du handicap pour 97% des patients acouphéniques ayant suivi le protocole en entier

Sur les 144 personnes ayant suivi le protocole jusqu’au bout, 140 ont constaté une diminution du handicap et une amélioration de la qualité de vie.

Le graphique ci-dessous permet de visualiser cette évolution : tous les patients qui ont vécu une amélioration se situent en-dessous de la diagonale bleue (plus ils sont éloignés de l’axe, plus l’amélioration est forte).
Ce graphique compare les scores issus du questionnaire THI (mesure du handicap induit par l’acouphène) en début et fin de protocole.

Effets du protocole acouphènes

Pour une explication du fonctionnement du THI, vous pouvez cliquer ici pour accéder à l’article précédent.

  • Une diminution significative et rapide du handicap

La diminution moyenne du score du THI entre le début du protocole et la fin est de 51,9% (une baisse de plus de la moitié du handicap). Globalement la diminution du handicap peut donc être qualifiée de significative.
Cette baisse s’avère particulièrement forte pour les personnes ayant à l’origine un THI élevé (fort handicap).

  • Une prise en charge rapide

La prise en charge permet d’obtenir ces résultats en 6 à 8 séances d’1 heure s’étalant sur 2 à 4 mois.

  • Une action globale

On constate que la baisse du THI se fait de manière équivalente sur les 3 catégories du questionnaire : composante fonctionnelle, émotionnelle, et catastrophique. Ceci souligne l’action globale qu’apporte ce protocole sur la qualité de vie.

  • Une amélioration quelle que soit l’origine de l’acouphène

Il est particulièrement intéressant de constater que la baisse du handicap se produit indépendamment de l’ancienneté de l’acouphène (récent ou ancien), de la manière dont il est apparu ou de son origine (traumatisme sonore, choc émotionnel, perte auditive…).


Pour plus d’informations sur les résultats, vous pouvez vous rendre sur l’article du site du pôle sophrologie et acouphènes® en cliquant ici.


En conclusion :

Les résultats de cette étude montrent que le protocole de sophrologie spécifique peut apporter une aide précieuse. Elle peut permettre aux personnes acouphéniques (quelle que soit l’origine de l’acouphène subjectif) d’améliorer rapidement, globalement et de manière significative leur qualité de vie.

Vous trouverez plus d’informations sur les acouphènes et sur ce protocole en cliquant ici.

Si vous êtes intéressé(e) par ce protocole vous pouvez me contacter directement pour en discuter ou prendre rendez-vous directement dans la page « Réservation ».

A très bientôt pour un nouvel article,

Nicolas Thiou, sophrologue spécialisé dans la prise en charge des acouphènes